Horoscope de Juillet 2019 : Sagittaire

HoroscopeHierAujourd'huiDemainSemaine • Mois • 20192020

Amour : un peu insatisfait ?
Vénus attise vos désirs en tout genre ce mois-ci ? Si elle tend en effet à exalter votre envie de dévorer la vie, gageons qu'elle aura pour principal objectif d'accroître vos revenus, d'améliorer vos conditions de vie et celle de votre entourage. Elle devra composer avec quelques freins et invitations à la rigueur qui auront tendance à générer de la frustration, voire de la colère mais auront pour but de vous aider à mieux canaliser vos appétits. Il s'agira donc de calmer le jeu, Ami Sagittaire, de ne pas demander trop, seulement ce qui vous revient de droit, aussi bien en amour qu'en affaires, même si vous avez un peu de mal dans ce contexte à évaluer ce qui est juste et équilibré.

1er décan (23 novembre-2 décembre) : trop impatient !
Si, le 8, vous savez jouer de vos armes et d'un pouvoir de séduction indéniable pour mettre tout le monde dans votre poche, charmer qui vous voudrez, veillez ensuite à maîtriser vos ambitions qui pourraient vous entraîner trop loin en juillet. S'il est davantage question de freiner vos élans au travail que de brider vos excès (jalousie, sensualité trop exigeante, etc.) en amour, méfiez-vous d'une tendance à vouloir diriger, contrôler tout et tout le monde aux alentours du 11 et du 29 où les échanges pourraient virer à l'affrontement ouvert avec quelques nuages à l'orage. Un mois qui vous invite donc à garder, quelles que soient vos envies, le pied sur le frein.

En couple, en dépit d'un magnétisme qui pourrait faire son effet sur le partenaire (le 8), vous aurez bien du mal en juillet à canaliser votre envie de bousculer le train-train pour exprimer un cran plus haut vos désirs. Attention toutefois à ne pas trop effaroucher l'élu de votre coeur (le 11, le 29) qui n'appréciera pas forcément que vous lui mettiez la pression ou que vous preniez la direction des opérations sans lui demander son avis. Certes, vous aspirez à faire bouger les lignes au quotidien, à vivre autrement, autre chose mais si vous commenciez par consulter l'autre ?

Célibataire, si votre aura sensuelle marque les esprits et quelque coeur à prendre le 8, méfiez-vous ensuite d'une tendance un peu trop affirmée à n'en faire qu'à votre tête et à décider pour tout le monde. Vous pourriez manquer cruellement de diplomatie et de douceur et risquez d'effrayer des candidats qui, s'ils prisaient fort vos avances enivrantes, apprécieront sans doute un peu moins vos humeurs quelque peu autoritaires, voire belliqueuses ensuite. Si vous souhaitez retenir qui vous plaît dans vos filets, baissez d'un ton et mettez du miel dans vos échanges.

2ème décan (3 décembre-12 décembre) : ne demandez pas la lune !
Vous avez envie de tout en juillet et vous aurez parfois du mal à composer avec des restrictions qui tendront à frustrer votre envie de vivre pleinement vos désirs. Notamment aux alentours du 9 et du 17 : Saturne jouera les censeurs et vous obligera à revoir à la baisse vos exigences. Que ce soit en amour ou sur n'importe quel autre terrain, l'austère planète ne vous fait aucun cadeau. Sa stricte justice vous invite à observer certaines règles et limites qui, si elles n'ont pas l'heur de vous plaire, vous serviront cependant à tester votre sens de l'équilibre et à construire sur du solide. Vous pourriez d'ailleurs constater l'utilité de cette démarche dès le 11 et le 18 où certains plans (immobilier, lié à la famille) pourraient prendre forme, se concrétiser en bonne et due forme.

En couple, ce n'est pas le moment de faire tout et n'importe quoi, d'avancer le nez au vent et de chercher à tout prix à réaliser vos moindres désirs. Comptez sur Saturne pour vous remettre dans le rang. En revanche, si vous observez les règles, vous ne pourrez que vous en féliciter, à défaut d'assouvir tous vos fantasmes, vous pourriez réaliser quelque projet important en famille.

Célibataire, même traitement. Si vous acceptez de réduire un peu la voilure et renoncez à tirer sur la ficelle, à demander trop aux autres ou à la vie, si vous parvenez à accepter quelques règles qui vous renseignent sur la voie à suivre pour rester dans le bon chemin (celui de l'équilibre, voire d'une certaine rigueur actuellement), vous pourriez vous épanouir et atteindre une forme d'osmose avec vos proches, dans la paix au sein de la famille. À tenter pour sortir d'une éventuelle impasse ?

3ème décan (13 décembre-21 décembre) : essayez de rassurer l'autre !
Vous aimeriez exploiter sans plus attendre les ressources et talents que vous découvrez actuellement mais vous devrez plutôt les canaliser, en contrôler l'expression. Sous la pression de Vénus, vous pourriez en effet avoir tendance ce mois-ci (le 14, le 21) à utiliser vos potentiels et votre pouvoir de séduction de manière un peu excessive, au risque d'effrayer ceux qui ne sont pas insensibles à votre charme mais pourraient s'effrayer de l'intensité de vos désirs. Veillez donc à calmer un peu le jeu et vos ardeurs si vous voulez ce mois-ci faire mouche sans faire un flop et rallumer la flamme sans vous brûler les ailes.

En couple, si votre sensualité en éveil vous pousse à exprimer sans limite vos désirs, veillez cependant à respecter la sensibilité et les attentes de l'autre il pourrait vous trouver un peu trop pressant ou exigeant et ne pas bien comprendre vos états d'âme (et de coeur) qui se manifestent probablement de manière un peu déroutante (le 14, le 21). Essayez, autant que faire se peut, d'exprimer vos envies sans que vos demandes paraissent excessives ou compulsives.

Célibataire, si vous ne manquez nullement d'atouts pour tenter votre chance ni de magnétisme pour envoûter qui vous voudrez, prenez toutefois garde à ne pas manifester de manière trop intense vos désirs si vous ne voulez pas que l'autre se demande si c'est de lui (ou d'elle) dont vous avez besoin ou d'assouvir votre sensualité ardente. Essayez d'être peut-être moins impersonnel et plus tendre dans l'expression de vos attentes.

Mon conseil :

Si votre sensualité exaltée fait monter la température, veillez à l'équilibrer par une expression claire et lisible de vos sentiments. Le meilleur moyen d'obtenir et de garder la confiance de l'autre et de compenser certaines possibles frustrations en misant davantage sur la quête de stabilité, d'équilibre que sur la passion.


1er décan (23 novembre-2 décembre) : on procède par ordre !
Jusqu'au 17, on voit mal ce qui pourrait vraiment freiner vos élans et vos ambitions légitimes, certes mais qu'il serait bon et prudent de calmer un peu si vous ne voulez pas qu'elles vous poussent à l'excès, voire à la faute. En effet, si vous réussissez à doser vos effets et à influencer favorablement votre entourage le 8, il n'en sera certainement pas de même aux alentours du 11 et du 29 où vos excès de zèle et abus d'autorité pourraient vous attirer des ennuis. Vous voulez tout et de préférence tout de suite ? Pas sûr qu'on vous suive sur ce terrain et vous seriez donc bien inspiré de réduire un peu la voilure, Ami Sagittaire, si vous voulez éviter les clashs et éventuelles ruptures. Vous ne supportez plus la routine, le train-train ? Soit. Ce n'est pas une raison pour gâcher vos chances de faire bouger les lignes en cherchant à trop accélérer le mouvement, sinon à vos risques et périls.

2ème décan (3 décembre-12 décembre) : tenez bon !
Vous pourriez en juillet vivre une tension pas forcément agréable entre un désir accru, Ami Sagittaire, d'exprimer vos talents, vos capacités et vos ambitions et une obligation de contrôler l'expression de vos potentiels et aspirations. Un climat plus propice à la frustration (le 9, le 17) qu'à l'épanouissement plein et entier de vos capacités mais qui pourrait, si vous résistez à la tentation de vous défouler en dépassant les limites qu'on vous pose, se révéler porteur. Ainsi, si vous parvenez à ne pas forcer trop le passage, attendez-vous à être récompensé de vos efforts en fin de mois où votre résistance, votre endurance et votre persévérance pourraient vous permettre enfin de repousser les frontières du possible et d'entamer sans plus attendre un nouveau cycle (prometteur) d'expansion le 25.

3ème décan (13 décembre-21 décembre) : évitez d'être trop obsessionnel !
Pluton continue à chambouler vos repères, vous donne envie d'explorer d'autres pistes, d'exploiter d'autres talents et de vous réaliser pleinement, Ami Sagittaire, si vous résistez à la tentation ce mois-ci de faire ce qui vous plaît quand ça vous plaît, sans tenir compte des autres et de leurs aspirations. À moins que vous travailliez seul (et encore), vous devrez en juillet prendre garde à ne pas céder à vos impulsions qui vous orienteraient vers une version très (trop) personnelle de ce qui doit être fait pour avancer. Ainsi, aux alentours du 14 et du 21, évitez les initiatives trop personnelles et, si vous pensez que votre point de vue est le bon et que vous détenez la vérité, tâchez d'utiliser vos ressources et vos talents évidents au service de la collectivité. Tout du moins pour l'instant. En attendant peut-être d'y voir plus clair dans ce que vous aimeriez faire et de creuser des pistes plus en adéquation avec ce que vous êtes en train de découvrir de vous.

Mon conseil :

Des ambitions énormes et légitimes mais une façon de faire peut-être à revoir ou tout du moins à maîtriser si vous ne voulez pas qu'on se méfie de vous ou qu'on vous trouve les dents trop longues.


1er décan (23 novembre-2 décembre) : ne vous mettez pas trop la pression !
Vous voulez changer de rythme, de job ou sortir de contraintes qui vous brident depuis trop longtemps au quotidien ? En juillet, on serait tenté de vous mettre en garde contre tout excès de zèle ou d'impatience qui pourrait se retourner contre vous (le 11, le 29).

2ème décan (3 décembre-12 décembre) : obéissez !
Si vous parvenez à plier un peu face aux injonctions de Saturne qui vous demande de respecter les règles et de contenir votre impatience et de contrôler vos appétits, vous ne pourriez que vous en féliciter en fin de mois (le 25) où vous pourriez être en mesure d'atteindre vos objectifs et de vous épanouir sans y perdre la moindre plume, bien au contraire

3ème décan (13 décembre-21 décembre) : ne cédez pas à vos impulsions !
Gare aux comportements excessifs, aux compulsions tout autant qu'au refoulement ce mois-ci où c'est bien votre inconscient qui risque de vous dicter ses lois si vous n'y prenez garde. Pour garder le contrôle de la situation et vous éviter quelques désagréments (déceptions, frustration et risque de somatisation), tâchez d'identifier ce qui vous pousse à l'excès afin de calmer votre feu intérieur ou tout du moins de le canaliser pour qu'il vous serve plutôt qu'il vous nuise
.
Mon conseil :

Un mois qui favorise les dérapages incontrôlés ? Uniquement si vous renoncez à exercer tout contrôle sur vos possibles attitudes excessives. À vous de savoir et de déterminer sagement jusqu'où vous pouvez aller sans vous mettre en danger.

Horoscope Juillet

Horoscopes mensuels

Horoscope